Vous appréciez cet article ?
Vous êtes passionné de musique mécanique ?
Seul votre soutien financier actif nous permettra de poursuivre la publication de nos articles.
Adhérez à l'AAIMM en cliquant sur ce lien.

par Michel TREMOUILLE

♦ Article paru dans le n° 74 de la Revue Musiques Mécaniques Vivantes de l’AAIMM ♦

Un orgue Welte-Mignon au milieu de nulle part


 

Au cours d’un récent voyage dans l’Ouest américain, je m’attendais à trouver de nombreuses merveilles en découvrant des sites aussi prestigieux que le Grand Canyon, Monument Valley (là où furent tournés les plus grands westerns de John Ford), San Francisco, etc…

Mais ce fût dans la Vallée de la Mort que je connus ma plus grande surprise.

Après des kilomètres de routes interminables dans le désert (des lignes droites de près de 10 kilomètres !), nous avions en effet prévu de découvrir le site de Scotty’s Castle, un château perdu en plein désert, au milieu de nulle part, dont la construction constitue en soi une légende de la ruée vers l’or (cliquez ici pour lire la fantastique histoire de Walter Scott « Scotty »).

Mais la réelle surprise fût la découverte à l’intérieur du château d’un salon de musique doté d’un orgue automatique Welte-Mignon en parfait état de marche.

Après nous être fait connaître (le statut de Vice-Président de l’AAIMM ouvre des portes, même aux Etats-Unis), nous eûmes droit à une visite et à un concert privé qui nous laissera un grand souvenir.

=> Voir la vidéo de l’orgue Welte-Mignon

Quelques détails sur l’orgue : 1.121 flûtes auxquelles s’ajoutent différents « accessoires »
- Xylophone
- Cloches
- « Birds calls »
- Et diverses percussions (tambours, cymbales, castagnettes…)

L’instrument peut jouer automatiquement (une collection de 450 rouleaux) ou manuellement grâce à une magnifique console en arc de cercle à 3 claviers + pédalier.

L’orgue est couplé avec un piano, ce dernier constituant un des nombreux registres de l’instrument.

Une « midification » du système a été ajoutée permettant d’inclure aisément un petit concert dans la visite proposée aux nombreux visiteurs du château.

Je tiens à remercier nos 2 charmantes guides Lacey Thomas et Debbie Wehmeyer qui nous ont gentiment fait découvrir l’orgue, y compris le côté « coulisses » normalement non inclu dans la visite touristique.